Equipe

Artistes sur scènes 

Yannick Guégan ( Directeur artistique, metteur en scène et beatboxeur)

Educateur et comédien sorti de l’Insas en 2001, formé au théâtre visuel chez Jacques Lecoq, il décide de mélanger ses 3 passions que sont le théâtre, le human beatbox, et les arts numériques. Il fonde en 2004 la compagnie les Daltoniens

Il crée 3 spectacles : «  Défense d’afficher », « Tag » et « Beatbox story » qu’il présentera aussi bien dans les écoles et théâtres, via notamment les « Jeunesses Musicales », que dans les festivals de cultures urbaines et d’arts numériques du monde entier.

En parallèle il s’investit comme interprète dans des compagnies de théâtre tels que la « compagnie des Nouveaux disparus »  et la « compagnie des Nuits claires » avec lesquelles il entretient des liens particuliers.

Artiste de « Beatbox story et TAG »

Blackadopo ( Beatboxeur et comédien)
Black Adopo, beatboxer actif dans la communauté française et particulièrement dans le nord de la France, membre de plusieurs groupes (Jam in the Band, Eriphile, Hexpress) et compagnie (Racines carrées, art-track, ironie du sort). Il fait ses premiers pas au théâtre à Lille, capitale européenne de la culture en 2004 sur le thème de l’inde lors de la production du banquet théâtre « Shatabdi Express ». En parallèle il participe et organise plusieurs battles de beatbox, dans lesquelles il atteint le plus souvent les phases finales. Enseignant reconnu de human beatbox, il œuvre avec passion à former et à réfléchir à la pédagogie de sa discipline.

Polyvalent, Black A veille à conjuguer ses 3 passions, le beatbox, la chanson  et la MAO ( Musique assisté par ordinateur)

Artistes de Beatbox Story

D-WA ( Chanteuse et comédienne)

Berthe Tanwo aka D-WA est une chanteuse et comédienne belge d’origine camerounaise. C’est à l’âge de dix ans qu’elle fait ses premiers pas dans la chanson .En 2003, année qui coïncide avec la fin de ses études en publicité, elle commence son exploration professionnelle du milieu musical. En l’espace de quelques années, D-WA a arpenté les scènes belges (Dour, Polé Polé, Jam in Jette, etc…) et internationales (France, Maroc, Italie, Pays-Bas) en accompagnant différents artistes (Omar Perry, Sista Mika, David Corleone, Asham Band, etc…)

En 2009, la jeune femme se lance dans le cinéma et le théâtre. Après avoir tourné dans quelques courts-métrages, un téléfilm et participé à une comédie musicale, elle sera, fin 2012, au générique du long métrage de Pieter Van Hees, avec notamment Matthias Schoenhaerts et Jonathan Zaccaï. 

Florian Jubin

Florian découvre l’improvisation théâtrale à l’âge de 14 ans, en commençant par pratiquer des matchs d’improvisation théâtrale au sein de la LIDY (Ligue d’Improvisation Départementale des Yvelines), une des première ligue française amateur. Il remporte de nombreux prix, dont celui de champion des Yvelines, et vice-champion de France avec son équipe. Il se forge son univers grace aux différents formateurs qu’il rencontre sur son parcours : clown, conte, chant, mouvement du corps… et intègre de nombreuses troupes d’improvisation théâtrale dont « Tiens Toi Bien ! Production » la compagnie de Laurent Ournac avec lequel il joue « Tidivalli Circus » au Palais des Glaces de Paris en 2012.

En parallèle, il découvre le human beatbox, l’intégrant dans ses improvisations, et crée en 2010 le groupe « Fool Box » avec 2 acolytes au sein duquel il mêle human beatbox, bruitages, improvisation et chansons.

Il aime a transmettre ce qu’il a reçu, c’est pourquoi il enseigne avec plaisir l’improvisation théâtrale et le human beatbox dans les écoles, centres de loisirs, maisons de quartier, mettant toujours en avant, l’aspect ludique de son art.

Cali
Cali commence le breakdance en 2002. Très vite il s’impose comme l’un des danseurs de break sur qui il faut compter. Avec d’autres danseurs, il fonde le groupe OPB, de Liège avec qui il gagne de nombreux prix lors de battle de danse en France et en Belgique, comme aux battles : France/Belgique 5vs5 , au Bday Jay 2vs2 à Liège, au Comming soon shop 1vs1, mais aussi dans le reste de l’Europe, comme aux battles  Burn Battle school international à Kiev en Ukraine ou au zitty breakdown de Düsseldorf en Allemagne.

En parallèle de sa pratique quotidienne de la danse, il évolue aussi comme D-jay, qui devient sa seconde passion. Il est notamment invité à venir mixer au « Block Party » de Perpignan en France, et aux « Dj Just like music »  et « dj Breakin day » en Belgique.

Depuis ses début, Cali à toujours eu à cœur de partager ses passions avec les plus jeunes. Il intervient donc très régulièrement comme pédagogue et animateur dans des maisons de jeunes et les écoles de danse.

Artistes de « TAG et Défense d’afficher »

Roxor loops

Vice champion du monde de beatbox en 2005, organisateur du championnat de Belgique et fondateur de beatbox.be, Roxor loops est l’un des beatboxers les plus célèbres de la planète. Il a révélé au monde entier l’existence de cette discipline par l’intermédiaire du site « You tube ».

Membre de nombreux jurys dans les championnats du monde entier, il tourne également avec le groupe Witloof Bay, programmé en 2008/2009 par les Jeunesses Musicales et représente la Belgique francophone avec celui-ci à l’Eurovision en 2013. Membre de plusieurs groupes internationaux tel que « Wait a minute » avec qui il arrive en quart de finale de « Belgium Got Talent » en 2013, Roxor Loops reste une référence internationale incontournable en terme de human beatbox.

Gaspard Herblot

Jongleur, Porteur, Slameur, beatboxer, et comédien Gaspard Herblot oscille entre la culture hip- hop et les arts du cirque. Parallèlement à diverses formations (académie de chant, écoles de théâtre gestuel, et formé comme musicien intervenant à l’institut Dalcroze) il développe une pratique autodidacte mais rigoureuse de la percussion buccale et des acrobaties vocales.

Engagé dans plusieurs compagnies de théâtre gestuel (les Daltoniens, Cie Claire Lesbros, Cie Victor B), de cirque ( Cie Dos à Dos ) et de danse (Cie Rosa mei, Cie Saïd ouad Rassi, Cie No Way back), il développe également un univers solo mêlant numéro de cirque sonorisé en live, morceaux de human beatbox, slams et chansons dans un spectacle intitulés Piéces détachées.

Il anime des ateliers depuis un dizaine d’années en cirque, slam, et création d’atmosphère vocale, dans différentes structures à Bruxelles et dans le monde.

Artiste de « Défense d’afficher »

Met Smurf
Il a bien connu l’arrivée de la « Culture HipHop » en France, un « groove » qui l’a bel et bien happé.
Etudiant à l’école des « Beaux Arts » de Calais (3 ans de cycle supérieur),il se consacre aux « Graffiti » et anime une émission radio orientée RAP.
Avec le temps, son histoire le conduit à Bruxelles, où il fait deux stages de clown et un trimestre à l’école de théâtre « Lassaad » (corps et mouvements).
A ce jour, cet artiste marionnettiste « poly vaillant » (polyvalent), réalise aussi des illustrations pour jeune public, de la scénographie et de la mise en peinture (on lui doit notamment la façade du décor de « défense d’afficher »).

Il est human beatboxer, danseur (poppin et mime). Il a procédé à des interventions « beat box » dans des centre de loisirs jeune public et ados non voyants. Il a pratiqué également le jeu masqué aux cotés de la Compagnie Les Daltoniens.

Régisseurs

Loïc Le Foll ( régisseur son)

Loïc LE FOLL découvre la MAO (musique assistée par ordinateur) au début des années 2000 et multiplie les dates en tant qu’artiste live, en France, en Belgique et en République tchèque, notamment avec l’association lilloise Wellatribe. Il explore un maximum de genres musicaux et collabore avec de nombreux artistes, musiciens et vidéastes. Dans le même temps, il anime l’émission ‘Tapage nocturne’ sur Radio Campus Lille, dédiée aux musiques électroniques et aux cultures urbaines.

Diplômé de la section son de l’INSAS, il mêle ses connaissances techniques et musicales dans sa pratique du son dans différents domaines : création et régie théâtre, musique de films et de spectacles, sound design. Il travaille aussi dans l’organisation d’évènements, notamment en tant que coordinateur technique pour le festival des arts de rue LES TAILLEURS.

Julien Soumillon  (Régisseur et créateur lumière)

Aussi bien régisseur général, que directeur  technique ou éclairagiste, Julien Soumillon est passionné par les arts de la scène. Il se décide à suivre,  à partir des années 2000, les formations nécessaires pour en faire son métier. Le but est clair : découvrir un maximum de salles et participer activement à la réalisation de projets, quels qu’ils soient du moment qu’ils puissent exister.

Homme de l’ombre avant tout – rôle qu’il n’échangerait pas avec celui du comédien –,  il aime trouver les solutions  pour qu’en toute circonstance le spectacle ait lieu.

Concepteurs en art numérique

Pierre Guilly

Après son Master en informatique appliquée à l’audiovisuel, Pierre rejoint l’équipe d’ArKaos et participe pendant plus de dix ans à la création de plusieurs outils majeurs de mixage vidéo en temps-réel.

Musicien amateur, il s’intéresse au développement audio et publie plusieurs applications musicales sur plateformes mobiles.

C’est fort de son expérience dans le son et la vidéo qu’il se lance comme freelance developer, designer et consultant et collabore avec des artistes sur des projets d’art numérique.

Olivier Meunier

Artiste pluridisciplinaire, Olivier Meunier vit et travaille actuellement à Bruxelles.
Vidéo expérimentale, projections, interaction par capteurs, musique électroacoustique, 3D en temps réel et créations documentaires sont des éléments de sa pratique pluridisciplinaire. L’utilisation des réseaux, et l’exploration de nouvelles techniques et méthodes de création, ont toujours fait partie de ses préoccupations.
Il a participé à la création du festival Cimatics en 2002-2003, et reçu le « prix multimédia » de la Communauté Française en 2004 (avant l’instauration de la commission Art Numérique) ; il fait partie de l’organisation Okno vzw entre 2007 et 2011 et collabore avec de nombreuses autres organisations bruxelloises et étrangères. Il travaille avec des logiciels libres, des techniques ouvertes et organise des ateliers pour les communautés locales.

Yacine Sebti

Etudiant à l’ERG, Yacine Sebti à commencé par la pratique de la vidéo et des techniques de cinéma. Il a ensuite régulièrement parfait sa formation en participant à plusieurs workshops sur l’utilisation de langages de programmation permettant de gérer de la matière vidéo et du sonore en temps réel, tels que Max/MSP, avec Jitter et SoftVNS, Proce55ing ou Open Frameworks, donnés par Telcosystems (NL), David Rokeby (CA), Casey Reas (USA), Jasch (CH), Tim Place (USA), Trond Lossius (NO), Zach Gage (USA), etc…

Aujourd’hui, Yacine s’intéresse principalement à la création d’environnements, se déclinant sous forme d’installations ou de performances, où le visiteur est poussé à une réflexion sur sa relation à son image, à l’autre, au temps et à la technologie. Il travaille aussi dans le domaine des arts vivants où il tente de faire dialoguer « performance » et dispositifs audio-visuels interactifs.

Yacine collabore régulièrement avec différents artistes comme par exemple Marcio Ambrosio (animateur), Pascal Baes (cinéaste expérimental), Tom Heene (vidéaste), Jaouad Essounani (metteur en scène) ou Julien Maire (plasticien) et reçoit régulièrement le soutient de l’association iMAL à Bruxelles.