Francophonika - Ateliers

Ateliers musicaux participatifs

Le but des ateliers est de produire de la matière sonore et visuelle qui sera remixée lors d’une restitution publique finale.  Durant plusieurs ateliers de 3 heures, les jeunes sont initiés à différentes disciplines : le Breakdance, le Rap, le Beatboxing et le Graffiti numérique. À la fin de chaque atelier, grâce à des outils numériques, les jeunes  vont enregistrer la matière apprise, dans des cabines d’enregistrements conçues spécifiquement à cet effet.

Il existe 4 ateliers hip-hop/numériques :

Informations générales

Adapté à tous les publics
Durée des ateliers : de 3 à 5 jours

Distribution

Human Beatbox : Yannick Guégan ou Gaspard Herblot
RAP/MC : Gaspard Herblot ou Yannick Guégan
Breakdance : BBoy Cali
Motion graff : Mathilde Guégan ou Julien Francoeur

Human Beatbox

Le Human Beatbox (Boîte à rythme humaine en français) est l’art de produire des sons percussifs avec sa bouche. Durant l’atelier, il est proposé aux jeunes d’apprendre des sons de base de cette discipline, puis de les enregistrer grâce à un iPad mis à disposition. Dans cet iPad se trouve d’ores et déjà une galerie de sons proposés par d’autres jeunes. La mission des participants est de tous les remplacer, afin d’entrer eux même dans la mosaïque créative de Francophonika et de figurer dans la restitution à la fin.

Motion Graffiti

Comme sur un mur de graffiti, il est proposé aux jeunes de s’initier aux techniques du graffiti, à la différence qu’il s’agit ici d’une bombe à infrarouge utilisée sur un écran de projection vidéo. Il est ensuite  proposé aux participants de “customizer” (comme sur snapchat) les vidéos produites durant l’atelier de breakdance, afin de dynamiser les images qui seront présentées lors de la restitution.

Rap/MC

Dans cet atelier, les jeunes sont invités à écrire des textes. Par la suite, comme dans un véritable studio d’enregistrement, ils vont pouvoir “poser” leurs textes sur un rythme proposé. Ces phrases seront ensuite mélangées aux autres et présentées lors de la restitution.

Breakdance

Grâce à un danseur professionnel, les jeunes apprennent des chorégraphies. Au fur et à mesure de  leur  apprentissage,  ils  sont  filmés  dans  un  véritable  studio  vidéo,    afin  de  réaliser  un  clip (associé à des effets visuels) qui sera projeté lors de la restitution.